Addiction

Les Français inégaux face au tabac et au sevrage Abonné

Publié le 05/06/2020
Les Français inégaux face au tabac et au sevrage

cig
VOISIN/PHANIE

Les données publiées à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac du 31 mai en témoignent : tous les Français ne sont pas égaux face au tabagisme. Et si le recul des consommations se maintient, tous les fumeurs n’en profitent pas de la même manière. Niveau socio-économique, genre, âge, comorbidités… plusieurs facteurs interviennent qui sont autant d’éléments à prendre en compte pour optimiser le sevrage.

Même si elles sont les grandes gagnantes du recul du tabagisme l’an passé (lire encadré ci-dessous), les femmes sont connues pour être plus difficiles à sevrer, avec davantage de tentatives d’arrêt se soldant par un échec par rapport aux hommes. Pour autant, rien n’indique qu’elles sont plus dépendantes au tabac. En fait, « cette plus grande difficulté à arrêter de fumer tient probablement a un affect négatif plus prégnant chez elles, note le Dr Ivan Berlin (CHU Pitié-Salpêtrière, Paris, et Centre universitaire de médecine générale et de santé publique, Lausanne). L’une des hypothèses…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte