Pathologie vasculaire

LES ENGELURES  Abonné

Publié le 21/01/2011
Ces manifestations font partie de l’hypersensibilité au froid et concernent le plus souvent des femmes jeunes et minces ayant un phénomène de Raynaud ou une acrocyanose essentielle.
Femme 23 ans, phénomène de Raynaud et acrocyanoseEngelures en fin d’évolution : aspect d...

Femme 23 ans, phénomène de Raynaud et acrocyanoseEngelures en fin d’évolution : aspect d...
Crédit photo : ©Lazareth I

Femme de 22 ans, phénomène de Raynaud, lésions ressemblant à des engelures sur les mains, mais ne...

Femme de 22 ans, phénomène de Raynaud, lésions ressemblant à des engelures sur les mains, mais ne...
Crédit photo : ©Lazareth I

Femme de 72 ans, ayant un phénomène de Raynaud et une acrocyanose depuis l’adolescence. Episodes ...

Femme de 72 ans, ayant un phénomène de Raynaud et une acrocyanose depuis l’adolescence. Episodes ...
Crédit photo : ©Lazareth I

Les engelures sont une des manifestations de l’hypersensibilité au froid, au même titre que le phénomène de Raynaud et l’acrocyanose essentielle auxquels elles sont d’ailleurs volontiers associées. Elles toucheraient environ 2 % des femmes et seraient cinq fois plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes. C’est une pathologie bénigne, de diagnostic clinique complété par quelques examens biologiques simples. Le traitement est essentiellement préventif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte