Les différents moyens de compression  Abonné

Publié le 09/10/2009

1- Les bandes peu élastiques, à étirement court, inférieur à 120 % de la taille initiale. Elles exercent une pression basse au repos, qui augmente lors de l’activité musculaire. Cet effet est souvent dénommé sous le terme de contention. Elles sont bien tolérées la nuit.

2- Les bandes élastiques, à étirement long, supérieur à 120 % de la taille initiale. Elles exercent une pression au repos et lors de l’activité musculaire. Cet effet est souvent dénommé sous le terme de compression. Elles sont difficilement tolérées la nuit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte