Les déficits nutritionnels sont-ils pathologiques ?  Abonné

Par
Hélène Joubert -
Publié le 30/09/2016
deficit

deficit
Crédit photo : BURGER/PHANIE


En France, les déficits nutritionnels chez l’enfant sont restreints à trois types : fer, vitamine D et DHA, un oméga 3 essentiel au développement cérébral et rétinien. Ceux-ci sont objectivés respectivement par le dosage de la ferritine, de la 25-hydroxy-vitamine D et les enquêtes de consommation. Mais une question résume toute la difficulté de l’estimation du risque nutritionnel : a-t-on affaire à une carence ou à un déficit ?

Des anomalies biologiques

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte