Les couche-tard plus à risque de diabète  Abonné

Publié le 03/04/2020

L’association entre chronotype et morbi-mortalité a été mise en évidence par des études épidémiologiques et expérimentales : « Les couche-tard semblent avoir un risque plus élevé de poids et de tour de taille plus importants, explique le Pr Véronique Kerlan (Brest), mais aussi de maladies cardiovasculaires (HTA), de pathologies métaboliques dont le diabète (RR 2,6), principalement chez l’homme, et de mauvaises habitudes alimentaires. Une fois diabétiques de type 2, ils auraient aussi un moins bon contrôle glycémique. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte