Rhumatologie

LES CORTICOÏDES SYSTÉMIQUES EN RHUMATOLOGIE  Abonné

Publié le 11/02/2011
La surveillance des effets secondaires est incontournable, notamment en rhumatologie. Zoom sur les recommandations européennes de l'EULAR qui concernent les doses de 7,5 mg / jour ou moins.
Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde
Crédit photo : ©PHANIE

Les glucocorticoïdes en rhumatologie présentent des avantages substantiels : efficacité sur l'activité de certaines maladies, sur la douleur, effets protecteurs vis-à-vis de la destruction articulaire. Les effets secondaires potentiels en limitent cependant l'utilisation à long terme. Les recommandations de l'EULAR à propos de la gestion des effets indésirables de la corticothérapie à faible dose – soit une dose inférieure ou égale à 7,5 mg / jour d'équivalent prednisone – viennent compléter celles de 2007 sur la gestion de la corticothérapie systémique en rhumatologie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte