Les contre-indications au sevrage ambulatoire (1)  Abonné

Publié le 13/03/2009

- les causes alcoologiques : dépendance physique sévère ; antécédents de delirium tremens ou de crise convulsive généralisée ; échec d’un essai sincère d’un sevrage ambulatoire ;

- les causes somatiques : affection somatique sévère justifiant une hospitalisation ;

- les causes psychiatriques : syndrome dépressif ou autre pathologie psychiatrique sévère associée ; dépendance associée à certains produits psycho-actifs ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte