Si « Le Généraliste » était paru en décembre 1896

Les chanteurs, l'alcool et le tabac

Par
Alain Létot -
Publié le 24/12/2015
Histoire

Histoire

Le Dr Lennox Browne, voulant savoir si les chanteurs pouvaient user impunément d'alcool et de tabac, a interrogé les plus illustres artistes et voici quels ont été les résultats de son enquête.

Sur les 370 correspondants, à la question : « Avez-vous l'habitude de prendre des stimulants alcooliques ? », 213 répondirent oui, 101 non, 41 quelquefois et 25 rarement.
Nombre de chanteurs célèbres font usage en chantant, soit d'une boisson spéciale, soit de pastilles et bien des gens voient dans cette pratique le secret de leur voix et la cause de leur succès.

¶M. Lennox Browne s'est préoccupé du fait pour plusieurs.

Il nous rapporte que la Malibran prenait souvent un mélange de bière, de vin de Bourgogne blanc ou de rhum très sucré. Un jour que le baron de Trémond lui demandait quel breuvage elle allait prendre, aussitôt la chanteuse lui met à la bouche et lui fait boire de force le contenu d'une tasse qu'elle tenait à la main : c'était un atroce mélange de miel, d'eau d'orge et d'extrait de goudron.

Caroline Bauër devait chanter pour le bénéfice d'un artiste nommé Dolle, mais un enrouement subit la met hors d'état d'émettre un son. Il va falloir rembourser la location et l'argent est déjà en grande partie dépensé. On juge de l'embarras du pauvre diable. Heureusement, il possède la recette d'un spécifique pour les maux de gorge ; il le prépare et le présente à la chanteuse qui l'avale d'un trait. Le spécifique était composé d'un quart de pinte de bière chaude dans laquelle il avait fait fondre une chandelle de suif, une belle chandelle de quatre (comme disaient nos grands-mères) et la Bauër retrouva la voix.

Quant à l'usage du tabac, voici ce qui a été répondu au questionnaire. Sur 380 chanteurs, 190 fument, 118 ne fument pas, 39 fument parfois et 33 fument rarement ;

(La Chronique médicale, décembre 1896)


Source : legeneraliste.fr