En direct de l’AHA

Les autres temps forts du congrès  Abonné

Publié le 06/12/2013

Crédit photo : ST BARTHOLOMEW'S HOSPITAL LONDON

Crédit photo : PASIEKA/SPL/PHANIE

Un antidote pour le dabigatran ?

Un des reproches majeurs fait aux nouveaux anticoagulants oraux est leur absence d'antidote. Cela pourrait changer si l’on en croit les résultats d’une étude de phase I menée chez 145 volontaires sains avec un fragment d'anticorps humanisé mis au point par les laboratoires Boehringer Ingelheim. Celui-ci a permis d'inhiber dans les 5 minutes suivant l'administration l'action anticoagulante du dabigatran, évaluée en particulier par le temps de thrombine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte