LES ANTIHYPERTENSEURS  Abonné

Publié le 07/11/2014

Une estimation exacte de la DE est difficile en raison du rôle délétère de la maladie hypertensive par elle-même sur la fonction érectile (2) par le biais de la dysfonction endothéliale. Son incidence chez les patients hypertendus traités serait comprise entre 0 et 25 % (3). Rappelons que la DE a été identifiée comme un symptôme sentinelle de la maladie coronarienne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte