Douleur

Les antalgiques souffrent de sous-prescription  Abonné

Publié le 17/11/2017
Chez les personnes âgées, la prise en charge de la douleur a longtemps souffert d’a priori, comme un moindre ressenti de la souffrance ou les dangers de la morphine. Malgré le manque de données sur les antalgiques chez les seniors, ceux-ci doivent bénéficier de traitements efficaces, incluant si nécessaire des opiacés.
Douleur

Douleur
Crédit photo : Fotolia / sebra

Ce n’est que depuis 2006 que le plan douleur mentionne spécifiquement la souffrance physique chez les sujets âgés. Or, la douleur chronique concerne la moitié des personnes vivant à domicile, et jusqu’à 80 % de celles qui résident en institution, avec une prévalence élevée et longtemps sous-estimée de la composante neuropathique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte