Rapport

L’épistaxis ne coule pas toujours de source  Abonné

Publié le 23/10/2015
Du tamponnement antérieur à l’embolisation artérielle, les ORL réunis en congrès à Paris du 10 au 12 octobre dernier ont édicté les nouveaux principes du traitement de l’épistaxis. Et les anti-inflammatoires non stéroïdiens restent pour ces experts un sujet sensible en pédiatrie.

Crédit photo : SPL/PHANIE

Cause « banale » de consultation aussi bien chez le généraliste que chez l'ORL, l'épistaxis fait rarement la une des congrès... Sans remonter à Attila qui en mourut pendant sa nuit de noces, son traitement par mèchage/compression est très ancien et connu de tous. L’épistaxis n'en nécessitait pas moins une mise au point. C’est chose faite avec le rapport présenté la semaine dernière par la SFORL à l’occasion de son congrès national (Paris, 10-12 octobre 2015).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte