Gastro-entérologie

L'ENDOSCOPIE DIGESTIVE HAUTE AU COURS DU RGO.  Abonné

Publié le 10/11/2011
L'endoscopie œso-gastro-duodénale affirme le diagnostic de RGO lorsqu'elle retrouve des lésions d'œsophagite, elle est utile au cours du suivi en cas d'œsophagite sévère ou d'endobrachyœsophage. Ses indications se restreignent et se précisent.
	Endoscopie montrant des ulcères de l'oesophage dû à un reflux Gastro-Oesophagien.

Endoscopie montrant des ulcères de l'oesophage dû à un reflux Gastro-Oesophagien.
Crédit photo : ©GASTROLAB/SPL/PHANIE

1 045 000 endocopies œso-gastro-duodénales (EOGD) ont été réalisées en 2008 (-17,3 % par rapport à 2006), dont 47 % pour douleurs épigastriques et 22,7 % pour reflux gastro-œsophagien (RGO) (1). Si l'endoscopie digestive haute constitue bien l'examen de première intention au cours du reflux gastro-œsophagien, ses indications sont précises.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte