LED et santé, l'Anses appelle à la prudence

Publié le 14/05/2019
Lumière bleue

Lumière bleue
Crédit photo : lchumpitaz / Adobe Stock

Pour la performance énergétique, les ampoules LED ou diodes électroluminescentes, qui consomment peu au regard de leur rendement, n’ont que des avantages. C’est même pour cela qu’une directive européenne de 2005 a entériné le retrait progressif de leurs ancêtres, les ampoules à incandescence et halogènes. L’usage des LED à lumière bleue s’est considérablement étendu depuis, à l’éclairage privé comme public, mais aussi à une foule d’objets (rétro-éclairage des écrans, phares automobiles, décorations et même jouets).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)