Pr Eric Caumes*

« Le voyageur ne doit pas être un risque pour l’autre »  Abonné

Publié le 06/06/2014
En 2014, la protection du voyageur est une nécessité autant pour lui-même que pour la collectivité. Le risque d’importation de pathologies représente une menace que les experts infectiologues prennent très au sérieux.

Le Généraliste La livraison annuelle du BEH consacrée à la santé du voyageur vient de paraître. Le message essentiel porte sur la prévention de l’implantation de maladies exotiques sur le territoire français. Quelles sont les menaces ?

Pr Éric Caumes. Le MERS coronavirus représente un risque faible à ce jour, mais le risque d’importation fait partie du possible. La menace véritable est celle du chikungunya qui ravage en ce moment les Antilles où on compte des centaines de cas. Il sera importé en métropole dans un avenir proche de manière quasi-

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte