Infectiologie

Le virus H7N9 est pris très au sérieux par les experts  Abonné

Publié le 19/04/2013
Transmis de la volaille à l’homme, le virus H7N9 occasionne une grippe potentiellement sévère mais sans contamination interhumaine jusqu’à présent.

Le spectre d’une grippe du poulet menace à nouveau. Au 17 avril, le virus H7N9 a contaminé 65 personnes, dont 16 sont décédées en Chine et il s’est propagé assez vite de Shanghai jusqu’à Pékin, soit à plus de 1 300 km. Ce nouveau virus a été rapidement démasqué par séquençage génétique. « Les Chinois ont été d’une réactivité exemplaire », a souligné le Dr Jean-Claude Manuguerra (Cellule d'Intervention Biologique

d'Urgence, Institut Pasteur, Paris), l’information ayant été diffusée dès le 12 avril dans le NEJM.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte