ORL

LE VERTIGE POSITIONNEL PAROXYSTIQUE BÉNIN  Abonné

Publié le 15/02/2018
Les vertiges paroxystiques positionnels bénins sont la première cause de vertiges, mais le médecin généraliste doit avant tout éliminer une pathologie grave. Le VPPB doit correspondre à un tableau clinique bien défini pour être traité efficacement.
Vestibulométrie sous vidéonystagmographie (VNG)

Vestibulométrie sous vidéonystagmographie (VNG)
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Dans le parcours de soins, c’est le médecin généraliste qui reçoit et oriente la plupart des patients présentant la plainte “vertiges”. Les vertiges paroxystiques positionnels bénins (VPPB) sont les premiers en cause. Leur diagnostic est clinique et leur traitement physiothérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte