Aliments et cancer

Le verdict de l’INCa  Abonné

Publié le 18/09/2015
L’INCa a publié en juin 2015 un rapport intitulé « Nutrition et prévention primaire des cancers », dont l’objectif est d’actualiser l’état des connaissances sur les liens entre différents facteurs nutritionnels et le risque de cancer primitif. Et aussi de contrer l’influence de certains « régimes anti-cancers » comme ceux prescrivant force tomates, curcumas et petits poissons. Il en découle que la consommation excessive d’alcool, de viandes rouges, de charcuterie, de sel et d’aliments salés, ainsi que de compléments alimentaires à base de bêta-carotène, augmente le risque de cancers de façon parfois importante.

Crédit photo : phanie

On estime que 40% des cancers et 35% des décès par cancers résulteraient de l’exposition à divers facteurs de risque évitables, liés à nos modes de vie et à nos comportements (tabac, facteurs nutritionnels, soleil…). D’où de nombreuses parutions récentes sur des régimes anti-cancers plus ou moins fantaisistes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte