Gynécologie

LE TRAITEMENT HORMONAL DES TROUBLES DE LA MÉNOPAUSE  Abonné

Publié le 08/11/2013
La substitution hormonale est actuellement moins attaquée que par le passé. On admet aujourd'hui que seules les femmes souffrant de troubles fonctionnels ont avantage à ce traitement le plus efficace connu.

Mademoiselle B, 50 ans, consulte pour absence de règles depuis 3 mois. Elle a très chaud la nuit et transpire anormalement. Elle est devenue nerveuse, n'a aucun rapport depuis 2 ans sans en souffrir. Le vagin est seulement peu humide. Il lui est expliqué que bien que les dosages hormonaux ne soient pas toujours indicatifs, ils peuvent donner une idée de son état actuel. Et c'est le cas car ils confirment une ménopause bien installée : FSH 120 mUI/mln ; E2 inférieur à 5 pg/ml ; AMH 0,20 ng/ml.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte