Gynécologie

LE TRAITEMENT HORMONAL DE LA MÉNOPAUSE  Abonné

Publié le 06/02/2020
Depuis la première publication des résultats de l’étude WHI il y a presque vingt ans, le THM est nettement moins prescrit. Pourtant, de nombreux autres travaux sont depuis parus, permettant d’augmenter nos connaissances dans ce domaine. Et de pouvoir prescrire un traitement individualisé adapté à la balance bénéfices/risques.
THM

THM
Crédit photo : GARO/PHANIE

Le traitement hormonal de la ménopause (THM) est contesté car au-delà du respect d’un phénomène naturel, les risques ont été largement médiatisés à l’opposé des bénéfices qui sont rarement mis en balance, laissant le principe de précaution l’emporter sur la décision médicale rationnelle. De ce fait, les prescriptions ont chuté, passant de 23,2 millions de boîtes vendues en 2002 à 3,84 millions en 2018 (données de l’industrie pharmaceutique).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte