Obstétrique

LE SUIVI D'UNE GROSSESSE À BAS RISQUE  Abonné

Publié le 04/11/2011
Le risque de complications doit être évalué lors de chaque consultation prénatale et le calendrier de suivi de la grossesse comporte des étapes précises. Les modalités du dépistage du diabète et de la trisomie 21 ont évolué récemment.
Echographie d'un foetus de 12 semaines.

Echographie d'un foetus de 12 semaines.
Crédit photo : ©SPL/PHANIE

Parler de grossesse « à bas risque » ou de grossesse «normale » implique que l'on définisse les situations à risque, exercice auquel s'est consacrée la HAS dans ses recommandations sur le suivi et l'orientation des femmes enceintes (2007 ; réf 1). La plupart des grossesses sont exemptes de complications, mais les données françaises sont parcellaires sur le nombre de femmes enceintes dont la grossesse s’est déroulée sans complications.

QUI EST À RISQUE, QUI NE L'EST PAS ?

Les situations à risque

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte