Le suivi du cancer après hospitalisation, difficile pour un tiers des généralistes

Publié le 10/09/2015

Dans le suivi des patients atteints de cancer, généralistes et oncologues semblent globalement d’accord sur la répartition des rôles. C’est ce qui ressort d’un sondage Viavoice pour l’Institut Curie qui a donné la parole aux médecins de famille et aux praticiens du célèbre institut. Ainsi, l’essentiel du rôle du généraliste sera de soutenir le patient pour les trois quarts des premiers, comme aux yeux de 81% des hospitaliers. C’est sur les autres aspects des attributions du médecin de ville que des différences de perception apparaissent.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)