Addictologie

LE “SNIFF” DE COCAÏNE  Abonné

Publié le 26/04/2019
Le “sniff” est le mode d’auto-administration le plus courant de la cocaïne. Parmi les complications dues à ce mode d’utilisation, deux sont classiques : les problèmes infectieux (bactériens ou viraux) et les traumatismes de la muqueuse nasale, qui peuvent conduire à une perforation de la cloison.
coc

coc
Crédit photo :  dr Pierre Frances

Alain, 34 ans, consulte dans un centre dédié aux sans domicile fixe pour une rhinorrhée, une toux et une hyperthermie depuis plus de 48 heures. Ce patient est tabagique (plus de 40 paquets par année), et il est suivi par un service d’addictologie pour un traitement par méthadone. Spontanément, il nous explique qu’il squatte différents appartements d’amis et qu'il lui arrive de se coucher à la belle étoile. De ce fait, pour pouvoir « tenir » vis-à-vis de cette situation très difficile, il sniffe de la cocaïne très régulièrement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte