Addictologie

LE SKIN POPPING  Abonné

Publié le 28/02/2020
Le skin popping consiste à effectuer des injections sous-cutanées répétées de drogues. Cette pratique expose le patient à des risques infectieux et d’amylose rénale. Il est donc nécessaire d’insister sur la prévention (matériel à usage unique) et l’importance du traitement substitutif aux opiacés.
SKIN POPPING

SKIN POPPING
Crédit photo : Dr Frances

Pour la première fois, nous recevons en consultation Marc, 42 ans. Il est ouvrier agricole et vient travailler aux vendanges. Ce patient mobile (il travaille dans toute la France) vient renouveler son traitement substitutif aux opiacés. Il paraît très anxieux, a des difficultés à se concentrer. À l’examen clinique, nous remarquons sur ses bras et avant-bras des lésions maculaires déprimées et hypopigmentées (cliché 1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte