Le Ruffier-Dickson inutile  Abonné

Publié le 02/10/2015

En France, le test de Ruffier-Dickson (30 flexions en 45 secondes) occupe encore une large place dans la visite de non contre-indication au sport (VNCI). Rappelons que ce test a été proposé par deux médecins militaires, pour classer rapidement les conscrits « aptes » à aller sur le terrain.

Ce test a des limites majeures dans le cadre de la VNCI, il n’est pas corrélé à la capacité physique aérobie et son efficacité pour détecter des pathologies cardiovasculaires n’a jamais été prouvée scientifiquement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte