Le reflux pharyngolaryngé, cet inconnu  Abonné

Publié le 11/10/2019

Si on se réfère à la classification de Montréal 2006 des RGO, le terme de reflux pharyngolaryngé (RPL) recouvre diverses manifestations extra-œsophagiennes dans lesquelles l’implication du RGO est plus ou moins admise. Or, si pour les Anglo-saxons la réalité du RPL ne fait aucun doute, il n’en est pas de même en France, où les gastro-entérologues écartent généralement la responsabilité d’un reflux dans des dysphonies, dysphagies, toux ou douleurs diverses des voies aérodigestives supérieures.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte