Le raz de marée du TAVI  Abonné

Publié le 30/03/2018

Initialement réservé aux patients inopérables ou à haut risque chirurgical, le remplacement valvulaire aortique percutané (ou TAVI) s’est ensuite imposé chez les patients à risque intermédiaire. Il pourrait bientôt gagner la bataille du faible risque, comme le suggère une étude prospective danoise qui a comparé le TAVI à la chirurgie conventionnelle chez des sujets de plus de 70 ans présentant une sténose aortique sévère, mais un faible risque chirurgical.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte