Trois questions à Catherine Vidal*

« Le prisme du genre »  Abonné

Publié le 12/06/2015

Le comité d’éthique de l’Inserm organisait mercredi toute une matinée autour du thème « Genre et recherche ». Pourquoi s’intéresser à cette problématique ?

Catherine Vidal L’idée est de se pencher sur les facteurs sociaux et culturels susceptibles d’influencer de façon spécifique la santé des femmes ou des hommes. Le comité d’éthique de l’Inserm s’intéresse à ces sujets car c’est un moyen de lutter contre un certain nombre d’inégalités et de discriminations en matière de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte