Le précédent réunionnais  Abonné

Publié le 04/12/2015

Il y a tout juste 10 ans, l’île de la Réunion voyait ses premiers habitants atteints par le chikungunya, un mal qui ne disait pas encore son nom. Dans son cabinet de Saint Paul, Patrick Gaillard se souvient avoir vu passer, à partir de mars 2005, des patients présentant des symptômes semblables mais pour lesquels il éprouvait des difficultés à poser un diagnostic. Et pour cause, c’était la première fois qu’il était confronté au chikungunya, affectation alors peu connue des généralistes de l’île.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte