Le nouveau visage de l’urologie médicale  Abonné

Publié le 09/12/2016
Les régimes alimentaires s’invitent en urologie. Le premier traitement médical de la maladie de Lapeyronie fait son apparition... L’IRM multiparamétrique soulève des espoirs pour le diagnostic précoce du cancer de la prostate. Certaines approches non chirurgicales des troubles de la statique pelvienne inquiètent les spécialistes... Le récent Congrès français d’urologie a fait la part belle, cette année, à l’urologie médicale.
Ouverture

Ouverture
Crédit photo : GCA/SPL/PHANIE

Non, urologie ne rime pas forcément avec bistouri ! En témoigne, la 110e édition du Congrès de l’association française d’urologie (Paris, 16-19 novembre) qui a consacré cette année une large place à l’urologie du quotidien et aux traitements non chirurgicaux. Tout en soulignant les limites et le manque de recul concernant certaines alternatives non invasives.

HBP, LE POIDS DE LA DIÉTÉTIQUE

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte