Le neurotropisme de Zika se confirme

Publié le 11/03/2016
zika

zika
Crédit photo : SIMON FRASER/ROYAL VICTORIA INFI

On le savait responsable du syndrome de Guillain-Barré et dernièrement de myélite, voici une nouvelle preuve en faveur du neurotropisme du virus Zika : cet agent infectieux a été retrouvé dans le liquide céphalo-rachidien d'un homme de 81 ans atteint d'une méningo-encéphalite. Cette observation constatée à l’hôpital Henri Mondor (AP-HP, Créteil) vient de faire l’objet d’une publication dans la dernière édition du NEJM.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)