Dermatologie

LE GRANULOME ANNULAIRE  Abonné

Publié le 26/09/2014
Cette dermatose bénigne, qui touche les extrémités et les surfaces articulaires, disparaît sontanément en un ou deux ans. L’abstention thérapeutique est la règle sauf en cas de lésions gênantes ou disgracieuses.

Jean, 60 ans, vient sur la Côte Vermeille pour quelques semaines. Malheureusement, ce dernier consulte car il a présenté un problème de lucite. Profitant de cette consultation, il nous montre des lésions annulaires et nodulaires au niveau de la face dorsale de ses mains. Ces lésions sont apparues 8 mois plus tôt, et pensant à une origine fongique ou à un eczéma, il a reçu des corticoïdes et des antifongiques en topiques. Malheureusement, ces lésions indolores persistent, et deviennent de plus en plus inesthétiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte