Urologie

LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU CANCER DE LA PROSTATE  Abonné

Publié le 28/09/2012

Comment diagnostiquer sans retard les formes de cancers de la prostate qui méritent d'être traitées tout en évitant l'écueil d'un excès de prise en charge pour les formes à évolution lente ? Que penser du dosage du PSA aujourd'hui ? D'autres techniques diagnostiques sont-elles sur les rangs ?

Le cancer de la prostate est le cancer masculin le plus fréquent en France et dans les pays occidentaux. Avec environ 71 000 nouveaux cas estimés en 2011 en France métropolitaine, il se situe au premier rang des cancers incidents chez l’homme, nettement devant les cancers du poumon (27 500 cas) et du côlon-rectum (21 500 cas) (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte