Journée mondiale

Le diabète, la plus connectée des maladies Abonné

Publié le 13/11/2015
Le diabète, la plus connectée des maladies

visuel Diabéto 2
Phanie

Avec 60 % des patients ayant déjà téléchargé au moins une application en rapport avec leur maladie, le diabète n’a pas échappé à la révolution numérique. Mais pour quels bénéfices pour les malades ? Avec quelles conséquences pour les soignants ? À l’occasion de la Journée mondiale du diabète gros plan sur le e-diabète.

Applications mobiles pour le comptage des glucides, glucomètres ou encore carnet de suivi des glycémies connectés… Habitués à surveiller leur glycémie, les diabétiques font figure de pionniers de la santé connectée. De fait, selon une étude de juin 2015 du laboratoire d’idées « le Lab e-Santé » menée avec la Société francophone du diabète, alors que dans le diabète près de 6 patients sur 10 ont déjà téléchargé une application mobile (mApp), ils ne sont que 15 % pour les autres maladies. Pour un diabétique sur deux utilisant des mApps, celles-ci sont devenues…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte