Le dépistage néonatal d'un déficit en MCAD sera systématique début 2020

Par
Publié le 07/11/2019
Test néonatal

Test néonatal
Crédit photo : GARO/PHANIE

Le dépistage néonatal qui porte aujourd'hui sur cinq maladies graves : la drépanocytose, l'hypothyroïdie congénitale, la mucoviscidose, l'hyperplasie congénitale des surrénales, la phénylcétonurie, va être complété par la détection d'une maladie supplémentaire : le déficit en MCAD, au premier trimestre 2020, a annoncé Agnès Buzyn, à l'occasion de la 6e édition des Rencontres RARE, organisées à Paris par la Fondation maladies rares. Près de trois millions d'euros serviront à financer les appareils nécessaires pour ce nouveau dépistage, a ajouté la ministre de la santé. 

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)