LE CŒUR PROFITE D’UN RÉGIME PAUVRE EN GLUCIDES  Abonné

Par
Publié le 21/02/2020
Régime cétogène

Régime cétogène
Crédit photo : GARO/PHANIE

Une méta-analyse publiée par Plos One (1) en janvier a évalué l’effet d’un régime pauvre en hydrates de carbone (aussi connu sous le nom de régime Atkins) sur les facteurs de risques cardiovasculaires (CV) majeurs. Par rapport à un groupe contrôle (sans consignes spécifiques vis-à-vis des hydrates de carbone), l’effet global est plutôt positif avec un recul de 6 mois, voire 6-11 mois pour certaines études. Après 2 ans, le bénéfice s’avère de manière générale plus modeste.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte