Coqueluche

Le cocooning concerne aussi les grands-parents  Abonné

Publié le 29/11/2013

Même si l’immunogénicité du vaccin anticoquelucheux est moins bonne chez le sujet âgé, le concept du « cocooning » les concerne au premier chef. Des études ont, en effet, identifié les personnes à l’origine des contaminations infantiles sur des coqueluches hospitalisées et, outre les parents et la fratrie qui sont les plus souvent en cause, les grands-parents ressortent comme étant potentiellement les personnes « sources » .


Source : Le Généraliste: 2662