LE CNGE S’EN PREND À L’ALCOOL  Abonné

Publié le 18/10/2019
Verre de vin

Verre de vin
Crédit photo : GARO/PHANIE

Après son avis de juin dernier sur le repérage nécessaire des usages d’alcool à risque, le conseil scientifique du CNGE poursuit cet engagement en se prononçant pour une prise en charge thérapeutique conforme aux données de la science. Pour le Collège, ce repérage « est justifié par la mortalité attribuable à cette drogue ». Avec 41 000 décès estimés, l’alcool est la 2e cause de mortalité évitable après le tabac en France. En 2017, 10 % des Français étaient usagers quotidiens et 35 % des adultes avaient au moins une alcoolisation ponctuelle importante sur l’année écoulée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte