Le « champ de cancérisation » sous haute surveillance  Abonné

Publié le 14/11/2014

Cette notion de « champ de cancérisation » est importante pour la décision thérapeutique. Ce champ se définit comme la zone cutanée située en périphérie des lésions de KA, d’aspect normal mais avec des anomalies infracliniques repérées par l’histologie ou la biologie moléculaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte