Dossier congrès

Le cannabis à visée antalgique divise toujours Abonné

Publié le 13/01/2017
Le cannabis à visée antalgique divise toujours

ouverture 1
VOISIN/PHANIE

Faute de preuves très concluantes, l’utilisation du cannabis comme antidouleur est loin de faire l’unanimité scientifique. En témoigne le débat suscité par ce sujet lors du Congrès de la Société française d’étude et de traitement de la douleur. Pourtant de plus en plus de pays ont sauté le pas. En France la mise à disposition du Sativex® se fait toujours attendre.

L’usage du cannabis pour soulager la douleur suscite un débat passionné, dans un contexte au moins aussi médiatique que scientifique. Avec l’usage compassionnel du cannabis (culture et usage personnels tolérés) dans le glaucome, le cancer ou la SEP aux États-Unis, et la surmédiatisation de cette substance « naturelle », l’idée du cannabis « antidouleur » a fait peu à peu son chemin dans les esprits. Avec à la clef, la mise à disposition récente de spécialités de cannabis à visée thérapeutique pour les douleurs de la SEP et les douleurs neuropathiques d’origine centrale ou…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte