Urologie

LE CANCER DE LA PROSTATE : QUID DU DÉPISTAGE  Abonné

Publié le 22/10/2010
Il est démontré pour la première fois, que le dépistage systématique du cancer de la prostate diminue la mortalité si le suivi est suffisamment long. Généralisé ou individuel, le dépistage par dosage du PSA est proposé à partir de 50 ans et les patients doivent être informés des modalités de ce dosage.

Crédit photo : ©BSIP/CMSP BRYSON

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme : avec 62 245 nouveaux cas estimés en 2005 à partir des données des registres du réseau FRANCIM et du CepiDC, il représentait 34 % de l’ensemble des cancers incidents (taux d’incidence standardisé de 121,2 pour 100 000 personnes années) (2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte