Médecine interne

LE BILAN MARTIAL  Abonné

Publié le 09/11/2017
Si le bilan martial fait partie des prescriptions courantes du médecin de premier recours, il n’est pas réservé qu’à l’exploration d’une anémie. Le fer lui-même possède des propriétés, indépendamment du taux d’hémoglobine. Aussi, certaines situations fréquentes méritent une attention particulière et des connaissances précises. 
Bilan fer

Bilan fer
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

LE BILAN D’ASTHÉNIE

L’exploration d’une asthénie repose en 1er lieu sur l’interrogatoire et l’élément clinique. En l’absence d’élément d’orientation, les experts [1,2] jugent généralement acceptable la demande de bilan biologique, avec en 1re intention : NFS, ferritine, CRP, glycémie, créatininémie, ASAT-ALAT, CPK, TSH, ferritine, BU, +/- ß-HCG. Cependant, cette prescription est peu rentable puisque seuls 9 % [36] des bilans pour « fatigue récente » sont anormaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte