Biologie

LE BILAN HÉPATIQUE ET SON INTERPRÉTATION  Abonné

Publié le 13/06/2019
Les anomalies du bilan hépatique sont le plus souvent chroniques, minimes à modérées. Les étiologies les plus fréquentes sont la stéatohépatite dysmétabolique et la consommation chronique d’alcool. Les médicaments sont aussi de grands pourvoyeurs d’anomalies biologiques, souvent transitoires.
Analyse sanguine

Analyse sanguine
Crédit photo : GARO/PHANIE

Le bilan hépatique (BH) est très souvent prescrit en médecine de ville. Il fournit beaucoup d’informations qu’il faut néanmoins pouvoir interpréter de façon pragmatique et rapide. Il faut garder à l’esprit que le contexte clinique de prescription est déterminant pour que ce bilan biologique soit contributif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte