L’ASN épingle la Pitié-Salpêtrière sur la radioprotection

Publié le 18/02/2015

Crédit photo : GARO/PHANIE

Sur la radioprotection, l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière peut s’améliorer. C’est ce qu’estime l’Autorité de sûreté nucléaire (ANS) qui invite le célèbre établissement à améliorer " la protection de ses employés contre les rayonnements émis par les appareils de radiothérapie et d’imagerie". A la suite d’une inspection réalisée en octobre, l’ASN a envoyé le 6 février une lettre au directeur de l’hôpital, le rapport souligne " un contraste entre d'une part des moyens matériels et technologiques importants (...) et d'autre part, des moyens humains consacrés à la radioprotection insuffisants pour répondre à l'ensemble des exigences réglementaires ". L’inspection a révélé de " nombreux écarts (par rapport à la règlementation) dans le domaine de la radioprotection des travailleurs ", des écarts " constatés de façon répétée, dans plusieurs services ". L'ASN cite notamment un suivi médical des médecins "non assuré", une évaluation des risques et des analyses de poste insuffisamment mises à jour, des dosimètres "peu portés" au bloc opératoire ou encore des formations à la radioprotection "très insuffisantes". Service particulièrement pointé du doigt, les blocs opératoires avec une " culture de la radioprotection moins présente ".


Source : legeneraliste.fr