Hypocholestérolémiants

L’alirocumab, une nouvelle classe  Abonné

Publié le 10/10/2014
L'alirocumab, un anticorps monoclonal anti-PCSK9, réduit significativement le LDL-cholestérol lorsqu'il reste élevé malgré le traitement par statines chez des patients à haut risque cardio-vasculaire.

Crédit photo : STEVE GSCHMEISSNER/SPL/PHANIE

Parmi les différents essais présentés au congrès annuel de l’European Society of Cardiology, l'étude Odyssey Long Term a évalué l'efficacité de l’alirocumab dans le traitement de l’hypercholestérolémie (HC), un anticorps monoclonal anti-PCSK9 (proprotéine convertase subtilisine/kexine type 9).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte