Diabète

L’âge physiologique prime  Abonné

Publié le 21/11/2014
Près de la moitié des diabétiques français sont âgés de plus de 65 ans et un quart dépassent 75 ans. Tout l’enjeu est de fixer des objectifs glycémiques au cas par cas, en privilégiant l’âge physiologique à l’âge chronologique.

Tout sépare la personne diabétique de 65 ans sportive de celle, plus âgée, institutionnalisée et souvent polypathologique. C’est pourquoi la HAS et l’ANSM ont en 2013 différencié les objectifs glycémiques en divisant la tranche d’âge des « seniors » en trois groupes. Ainsi, l'HbA1c doit être inférieure ou égale à 7 % chez des malades « vigoureux », inférieure ou égale à 8 % chez les sujets « fragiles » et inférieure à 9 pour les « malades ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte