Cancer du foie

L’AFEF muscle le dépistage des patients cirrhotiques  Abonné

Par
Publié le 30/09/2016
Les hépatologues réunis en congrès à Bordeaux à l’occasion des 40 ans de la Société Française d’Hépatologie (AFEF) prennent position pour l’amélioration du dépistage précoce du cancer du foie par échographies semestrielles chez les populations à risque de développer cette pathologie.
échographie d'un cancer du foie

échographie d'un cancer du foie
Crédit photo : JOUBERT/PHANIE

Le dépistage du cancer du foie doit devenir une priorité en France. Tel est le cri d’alarme que pousse le Pr Victor de Ledinghen (Bordeaux), secrétaire général de la Société française d’hépatologie (AFEF), à l’occasion du congrès célébrant à Bordeaux du 28 septembre au 1er octobre, les 40 ans de l’association.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une des tumeurs les plus fréquentes (5e ou 6e par ordre de fréquence), c’est la troisième cause de mortalité par cancer dans le monde. Il tue sur notre territoire 700 personnes par an et la cirrhose en est à l’origine dans 80 % des cas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte