ORL

LA TOUX CHRONIQUE DE L'ADULTE  Abonné

Publié le 10/11/2011

La démarche diagnostique et thérapeutique face à une toux chronique, telle qu'elle est proposée dans les recommandations de la SFORL, vise à éviter les explorations successives et des traitements probabilistes. Rappel.

Une toux devient chronique lorsque sa durée excède 3 à 8 semaines (1). Parfois très invalidante, elle peut altérer la qualité de vie des patients (toux insomniante, émétisante, fracture de côte, douleur musculaire, aggravation d'une hernie ombilicale ou inguinale, incontinence urinaire, asthénie). La toux chronique est dite "native" lorsqu'elle se prolonge au-delà de 3 semaines sans contexte médical connu pouvant expliquer sa persistance, et sans tendance à l'amélioration.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte