Cancer de la prostate

LA SURVEILLANCE ACTIVE : POUR QUI ?  Abonné

Publié le 15/03/2018
La “surveillance active”, option validée, consiste à différer l’éventuel traitement radical d'un cancer de prostate tout en restant dans la fenêtre de curabilité de la maladie. Elle ne concerne que les lésions localisées et au très faible risque de progression. Cette surveillance s'appuie sur un protocole strict combinant examen clinique (TR), dosage du PSA et de biopsies prostatiques, voire l'IRM dans certains cas. 
Cancer de la prostate

Cancer de la prostate
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

POURQUOI LA SURVEILLANCE ACTIVE ?

Le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers en France (28 % des cancers masculins). L’âge moyen au diagnostic est actuellement de 70 ans. Plus des trois quarts des décès surviennent après 75 ans, avec un âge médian de 83 ans (3e rang des décès par cancer chez l’homme).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte