En direct du congrès...

La stimulation stimulée  Abonné

Publié le 15/11/2013

- Les DAI entièrement sous-cutanés (boitier et sonde) ont fait leur arrivée en France, avec une première implantation réalisée en 2012 au CHRU de Lille. Le geste est plus simple, engendre moins de complications et pourrait constituer une alternative intéressante en cas d'obstacle anatomique ou chez les sujets jeunes. Mais il est plus volumineux et on manque étude randomisée le comparant au DAI conventionnel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte